Réseau d'eau potable

La commune doit assurer la conservation, le fonctionnement, l’exploitation et la gestion de son réseau de distribution d’eau potable.

Le descriptif du réseau d'eau potable

Le descriptif succinct du service d'alimentation en eau potable est le suivant :

Le mode de gestion du service de l’eau potable : La gestion du réseau d’eau est confiée dans le cadre d’un contrat d’affermage à la Lyonnaise des Eaux.

Les besoins en eau pour Chantraine : Le besoin journalier moyen d’eau à livrer est de l’ordre de 500 m3 / jour et le besoin en pointe de l’ordre de 700 m3 /jour.

L’alimentation, le traitement et le stockage : L’alimentation en eau potable est assurée depuis 8 captages concentrés dans le secteur dit source de «Bouffrot» sur le territoire d’EPINAL. L’eau captée est ensuite remontée par pompage, avec un débit de 50 m3 / h, vers la station de traitement de « Chaud Coté.

  • Dans la station de Chaud Côté, l’eau pompée passe dans un bassin rempli de calcaire pour y être neutralisée.

  • De cette station de traitement, l’eau neutralisée est stockée dans un réservoir adjacent d’une capacité de 600 m3 et complété plus en aval par un réservoir tampon dit de «Cense Billot» d’un volume de 1000 m3.

  • Un 3ème réservoir de secours « rue Varroy » d’une capacité de 1000 m3 peut être raccordé au réseau.

  • A partir des réservoirs, l’eau est distribuée aux Chantrainois par un réseau de canalisation de 27 .8 km.

Indicateurs : (valeurs 2014).

  • Nombre d’habitants desservis : 3287
  • Rendement du réseau : 78 % en 2014
  • Longueur du réseau 27.8 km
  • Volume eau livré au réseau (traité) 181 612 m3 en 2014 (219 581 m3 en 2013).

Suite à des interventions sur le réseau, le rendement de 61 % en 2007 a été porté à 78 % en 2013.

Cette amélioration du rendement a permis d’économiser le pompage de 39 000 m3 d’eau.

Tous les compteurs d’eau sont équipés d’un système de télérelève qui permet à tous les abonnés de connaître, à tout moment, leur consommation en eau et de pouvoir être informé en cas de fuite sur leur réseau privé.

Ci-dessous la station de neutralisation de Chaud Côté (en haut de la rue Général de Gaulle)

Chaud Côté

Le projet de reconversion de la station de neutralisation de "Chaud Côté"

La station de traitement du Chaud Côté utilise, pour la neutralisation des eaux des sources de Bouffrot, du calcaire marin. Il n’y a plus de gisement de calcaire marin exploité en France, le dernier site, celui de l’archipel des Glénans après son classement Natura 2000 a été fermé.

Comme un grand nombre de stations de neutralisation en France, il convient pour Chantraine et un grand nombre de communes Vosgiennes, d’adapter la filière de neutralisation en substituant le calcaire marin par un calcaire terrestre.

La durée de filtration avec le calcaire terrestre est plus longue que celle avec le calcaire marin. Il s’avère nécessaire, afin de maintenir le rendement de filtration à 50 m3 / heure, d’augmenter le volume de filtration de la station de neutralisation et, par conséquent, de transformer l’actuelle station.

Les investissements prioritaires sur le réseau d'eau potable

Le niveau de rendement est proche de 80 %. Si celui-ci se confirme, il démontre, selon les critères et objectifs de l’Agence de l’Eau, un état du réseau satisfaisant.

Néanmoins, compte-tenu de la nature et de l’ancienneté de certaines canalisations du réseau d’eau, des travaux d’investissement sont à envisager sur le moyen terme.

Ils concernent :

  • Le remplacement des conduites anciennes (environ 2.5 km de conduite)

  • La reconversion de la station de neutralisation de « Chaud Côté »

  • L’étanchéité des 2 cuves du réservoir de Chaud Côté

  • La mise en place de clôtures autour du réservoir de Cense Billot

  • Le renforcement du réseau incendie

  • La poursuite du remplacement des branchements plomb. A la fin de 2014, il restait, sur les 1170 branchements connectés sur le réseau d’eau de la commune, 120 raccordements en plomb à remplacer.

LE RÈGLEMENT DU SERVICE DE L’EAU

Le règlement est établi par la commune et adopté par délibération du Conseil Municipal. Il définit les obligations mutuelles de l’exploitant du service de l’eau (la Lyonnaise des Eaux) et du client (l’abonné).

En cas de modification des conditions du règlement du service, celles-ci sont portées à la connaissance de l’abonné.

L’essentiel du règlement du service de l’eau se décline en 5 points :

  • votre contrat,
  • les tarifs,
  • le compteur,
  • votre facture,
  • la sécurité sanitaire.

Pour accéder au règlement vous devez cliquer sur l’icône ci-dessous dans LES DOCUMENTS ASSOCIES

Les documents associés