Infos Septembre 2017

L’entretien des chaussées :

Cet été la commune a fait réaliser par l’entreprise COLAS le renouvellement de la couche de surface sur 5 rues de la commune C’est environ 5400 m2 d’’enduit gravillonné monocouche qui ont été mis en œuvre. Cet enduit de surface est indispensable pour protéger la structure de chaussée contre les eaux de filtration qui sont leur ennemie. Pour cette année, il reste à réaliser la remise en état de la rue des Vergers. Sur cette rue, les grosses déformations de la chaussée seront reprofilées en septembre avec des reprises partielles à l’enrobé et en 2018 suivra un enduit sur toute la chaussée.

Rues


Les travaux de modernisation des sanitaires de l’école Robert DESNOS

Dans le cadre de son programme pluriannuel de mise en accessibilité des bâtiments ouvert aux publics, la commune a engagé les travaux de mise aux normes des sanitaires de l’école élémentaire qui reçoit en moyenne 180 élèves. C’est 10 entreprises qui sont à pied d’œuvre pour réaliser les travaux d’un montant de 91 000 € TTC. Les 6 sanitaires dont 2 accessibles aux handicapés doivent impérativement être mis en service pour la rentrée Scolaire C’est travaux sont, pour partie, subventionnés par l’Etat au titre du fonds de soutien à l’investissement public local.

Sanitaires


Travaux préparatoires à la mise en œuvre d’un nouveau tapis d’enrobé Route de Forges

La commune a commandé à l’entreprise TRAPDID (TRB) de St Nabord, la réparation des regards d’eau pluvial le long de la Rue Route des forges ainsi que le remplacement des bordures des trottoirs dégradées par l’usure du temps.

Suite à ces travaux un nouveau tapis d’enrobés sera mis en œuvre, en septembre, sur toute la chaussée entre le lotissement Plein Soleil et la sortie de Chantraine.


Les travaux de reconversion de la station d’eau de la Chaud Côté.

Chaud Côté

Les travaux de reconversion de la station de traitement de la Chaud Côté sont engagés, il se termineront en janvier 2018. Le cout global de l’opération est de 500 000 € HT y compris les études et les frais de maitrise d’œuvre. Ces travaux sont subventionnés par l’agence de Bassin et le Conseil Départemental des Vosges.

Le groupement d’entreprise RAY d’Epinal et COLAS réalise les travaux de voirie d’accès et le remplacement des canalisations d’eau potable vétustes pour un montant 80 000 € HT.

Concernant les travaux de modernisation de la filière de traitement de la station nécessaire à l’adoucissement de l’eau des sources trop agressive, c’est l’entreprise GAZ et EAUX qui a été retenue pour un montant de travaux de 370 000 € HT. Les principaux travaux portent sur le renforcement de la fosse de 20 m3 rempli de calcaire, l’installation d’un silo de stockage du calcaire, l’installation d’une station d’injection de soude et de gaz carbonique et le remplacement du système de désinfection avec du clore gazeux

Les systèmes de contrôle automatisés mis en place permettront au gestionnaire d’assurer la surveillance 24 / 24 h du bon fonctionnement de la station de la Chaud Côté et ainsi garantir la production en moyenne annuelle de 170 000 m3 d’une eau de qualité à distribuer aux Chantrainois.

Sur la durée des travaux l’alimentation en eau des Chantrainois sera maintenu ainsi que la désinfection de l’eau potable distribuée, par contre, le traitement de neutralisation de l’eau sera à l’arrêt. (Pas de passage dans les filtres de de calcaire). Néanmoins, la sécurité sur la production d’une eau conforme sera en permanence assurée et la production journalière des 470 m3 d’eau livrés en moyenne aux Chantrainois sera surveillée en permanence par notre délégataire « la Lyonnaise des Eaux » et toutes les procédures de contrôle sont également mises en place en accord avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

Néanmoins, il est recommandé pour compenser l’absence de neutralisation, par passage dans la fosse de calcaire, de consommer l’eau après un temps d’écoulement.


LES PRINCPALES OPERATIONS D’INVESTISSEMENNT DE 2016

  • Frais d’études : 7 000 €

  • Aménagement du Cimetière : 8 000 €

  • La Forêt : 12 000 €

  • Matériels techniques : 55 000 €

  • Bâtiments communaux (amélioration) : 37 000 €

  • Réfection de voirie : 95 000 €

  • Parc de l’Arsenal (participation) : 110 000 €

  • Equipement des écoles (matériel) : 6 000 €

  • Eclairage public (poursuite de la modernisation) : 38 000 €

LES OPERATIONS DE VOIRIE REALISEES EN 2016

La requalification de la rue Général LECLERC

La dernière tranche des travaux d’aménagement de la rue du Général LECLERC, d’une longueur de 390 m est terminée.

L’entreprise COLAS a posé 750 m de bordure et réalisé 1300 m² de trottoirs recouverts par un revêtement en enrobé. La Commune a dépensé pour cette opération 100 000 € TTC.

Le renouvellement du tapis d’enrobé sur la chaussée a été financé par le Conseil Départemental des Vosges pour un montant de 50 000 €.

La suggestion des riverains de réaliser un stationnement alterné afin de favoriser le ralentissement des véhicules a été retenue. Cette chicane semble répondre à la demande.

Les réseaux aériens n’ont pas été enfouis, cette disposition n’a pas fait l’objet de remarque des riverains. Beaucoup d’entre eux ont exprimés leur satisfaction sur l’aménagement de voirie réalisé. Il semble qu’ils aient compris, du fait des contraintes budgétaires du moment, la nécessité de limiter les travaux à l’essentiel.

A noter que la coopération des riverains avec la commune et avec les entreprises a rendu plus facile la réalisation de ce chantier.

LES OPERATIONS DE BATIMENT REALISEES EN 2016

• LA MAISON GRANDEMANGE

En 2016, l’étude de la mise en sécurité de la Maison Grandemange et des Brosses a abouti au remplacement des clés ordinaires par des badges électroniques avec gestion, par un logiciel, des entrées et sorties.

Ce dispositif assure la gestion des accès et permet de :

o    Déterminer et réglementer les droits d’accès. 

o    Définir les points d’accès.

o    Attribuer les niveaux d’accès (occasionnel, temporaire, permanent).

o    Définir et planifier des horaires de présence de chaque utilisateur.

D’offrir une meilleure protection des bâtiments :

o    Simplifier la mise en service de l’alarme.

o    Signalement des portes ouvertes.

o    Amélioration de l’accès aux personnes à mobilité réduite (Bouton de libération de porte).

D’assurer un contrôle à distance :

o    Logiciel de gestion à distance (transfert sur smartphones, tablettes, ordinateurs).

De réaliser une exploitation des données :

o    Mémoires d’événements (intrusion, déclenchements, horaires etc…)

o    Identification des usagers (associations etc…)..

o    Suivi de l’état des lieux.

Ce système est évolutif, son logiciel de gestion associé permettra d’équiper de nouveaux sites et ainsi de mieux contrôler l’exploitation de nos bâtiments communaux.

L’offre de la société AB Sécurité, d’un montant de 13 000 € TTC, a été retenue.

Les travaux ont été engagés fin novembre 2016.

• L'ATELIER TECHNIQUE IMPASSE PAYONNE

Les crédits disponibles sur le chapitre bâtiment a permis d’anticiper le traitement des façades de l’atelier technique de l’espace Mairie.

Les travaux de peinture ont été réalisés par l’entreprise Chevalier pour un montant de 11 000 € TTC.

La reprise du sol de l’entrée centrale de l’ECOLE ROBERT DESNOS

En plus des travaux d’entretien courant, le service technique a réalisé la rénovation du sol de l’entrée centrale de l’école.

L’ECLAIRAGE PUBLIC:

LA MODERNISATION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC

Suite à des désordres sur les luminaires du parking de la Maison Grandemange et compte tenu de l’impossibilité de les adapter pour recevoir des lampes économes en énergie, il a été vérifié que la meilleure disposition à prendre était de remplacer les 15 luminaires par du nouveau matériel du type « led ».

La dépense à engager est de 11 000 € TTC

Les 15 luminaires énergivores seront remplacés par des lampes, du type LED, fixées sur les supports existants (identiques à celles de la rue des Roses de Noël).

L'EXTINCTION DE L'ECLAIRAGE PUBLIC

Le point sur les économies réalisées :

Dans la situation antérieure, l’éclairage était allumé sur une durée de 4 700 heures. La coupure d’une durée de 5 heures, tous les jours de l’année, représente une baisse d’environ 1 825 heures, soit une économie de 8 000 € par année. Au final, depuis 2013, grâce à la période de coupure de l’éclairage la nuit, ajoutée à la modernisation du réseau, il a été vérifié :

  • une baisse de la consommation électrique de 210 000 KW h, soit moins 57 %

          (370 000 KW h en 2013 et 160 000 KW h en 2015)
  • et une économie budgétaire de 15 000 € (- 39 %), électricité et part fixe du contrat,
           (38 000 € en 2013 et 23 000 € en 2015)

Concernant les actes d’incivilité qui pourraient être en lien avec l’extinction de l’éclairage , le recensement des infractions constatées par la Police Nationale sur la commune de Chantraine montre qu’elles sont principalement commises le jour.

Sur la période de septembre 2015 à septembre 2016, ont été signalés :

Vol de jour : 4

Vol de nuit : 2

Vol de jour avec effraction : 7

Vol de nuit avec effraction : 3

Divers : 12

Les actes d’incivilité sont 2 fois plus nombreux le jour (11) que la nuit (5). Il semble que l’extinction de l’éclairage n’aggrave pas les actes d’incivilité.

L'ACHAT DE MATERIEL POUR LE SERVICE TECHNIQUE

Pour réaliser les travaux de tonte des espaces verts, l’aspiration des feuilles mortes et le déneigement, la commune disposait d’un mini tracteur de plus de 10 ans d’âge. Son remplacement, compte tenu de son ancienneté était nécessaire. Le nouveau tracteur, légèrement plus puissant permettra d’être plus efficace pour les travaux de déneigement et de tonte des espaces verts. Il sera bien adapté pour l’entretien du Parc de l’arsenal.

Le nouveau tracteur de marque « John Deere » a été acquis pour un montant de 50 000 €.

LES TRAVAUX DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX

A la commission travaux de février 2016, il a été considéré comme prioritaire la réalisation des travaux suivants :

• L’accessibilité des bâtiments recevant du public,

• La construction d’un atelier communal avec espace sanitaire et vestiaire.

L’ACCESSIBILITÉ DES BÂTIMENTS COMMUNAUX

Concernant les ERP (Etablissements Recevant du Public) l’étude d’évaluation des aménagements pour leur mise aux normes, a été réalisée.

Les bâtiments communaux concernés sont :

  • L’école élémentaire
  • La mairie
  • L’agence postale
  • L’école maternelle
  • La Maison Grandemange

L’indice d’accessibilité des bâtiments est estimé à 28 %. C’est très moyen, les travaux de mise aux normes sont estimés à 215 000 € TTC.

Sur la base de cette étude préliminaire, la commune a rédigé son Agenda d’Accessibilité Programmée dit Ad’AP. Il a été approuvé par le Conseil Municipal du 23 août 2016.

Ce document obligatoire, en cours de validation par la préfecture, engage la commune pour la réalisation des travaux sur la période 2017 / 2022 avec la programmation suivante :

• 2017 : Sanitaires école Robert DESNOS
• 2018 : Espace Accueil Mairie
• 2019 : Ecole maternelle
• 2020 : Maison Grandemange
• 2021 : Maison des Brosses
• 2022 : Travaux annexe mairie

La mise aux normes de l’espace sanitaire de l’école élémentaire sera engagée en 2017, à combiner avec des travaux d’isolation thermique de ce local.

Le projet de la station de traitement de la chaud cote

Le projet de reconversion de la station de Chaud Côté a été étudié en concertation avec l’Agence Technique Départementale, l’Agence de l’Eau Rhin Meuse (AERM), et l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

L’interdiction d’extraire du calcaire marin impose à la commune d’adapter la filière de neutralisation en remplaçant le calcaire marin « maërl » par un calcaire terrestre.

LA CONSISTANCE DU PROJET

Le principe de pompage, de filtration et de traitement sera sensiblement identique à celui du fonctionnement sur la station actuelle.l

Le projet porte sur :

. La reconversion de la filière de traitement,

. L’intervention sur le bâtiment actuel qui sera conservé,

. La requalification de la voie d’accès à la station,

. L’alimentation en eau de la station et la distribution aux usagers,

. Le déplacement des réseaux divers.

Le commencement des travaux est prévu pour le début de l’année 2017, pour une durée prévisionnelle de 10 mois.

LE REMPLACEMENT DES BRANCHEMENTS PLOMB

Chaque année, depuis 2009, la commune engage un programme de remplacement des branchements plomb sur son réseau d’eau potable.

Sur les 1 168 branchements, 98 d’entre eux sont encore en plomb, soit environ 8 %.