Retour sur les travaux de l’année 2017 et lumière sur les projets

Pour cette année 2017, comme pour les années antérieures et futures, les dépenses de la commune s’inscrivent dans une démarche de gestion rigoureuse des deniers publics afin d’éviter d’entrer dans un processus d’endettement. Les efforts budgétaires sont concentrés sur les actions obligatoires que la commune doit assurer pour garantir la conservation de notre patrimoine et répondre au mieux aux services attendus par les Chantrainois.

La programmation des travaux d’investissement doit respecter une réflexion sur le long terme. Le contexte économique du moment nous y invite encore davantage.

Pour 2017, l’investissement le plus important réalisé par la commune concerne les travaux de reconversion de la station de traitement du Chaud Côté financés sur le budget eau sans augmentation .de la facture globale eau et assainissement.

En voirie, les dépenses ont été limitées à des travaux d’enduit d’entretien sur la chaussée de cinq rues communales, soit environ 1000 m.

En 2018, la commune engagera les travaux de requalification de l’accueil de la mairie et les études pour le remplacement de la conduite d’eau potable, la plus ancienne de la commune, sous la chaussée de la rue du Général de Gaulle, ceci pour une réalisation fin 2018 ou début 2019.

Les principales dépenses d’investissement en 2017

Concernant le Budget Communal

Frais d’études : 10 000 €

Achat de terrains : 46 000 €

Amélioration des bâtiments communaux : 80 000 €

Modernisation des installations de chauffage : 10 000 €

Mise aux normes des sanitaires de l’école élémentaire : 93 000 €

Aménagement du cimetière : 9 000 €

Aménagement des espaces publics : 30 000 €

Forêt : 20 000 €

Matériels techniques et administratifs : 29 000 €

Réfection de voirie : 36 000 €

Parc de l’Arsenal (participation) : 192 000 €

Equipement Maison Grandemange : 34 000 €

Eclairage public (poursuite de la modernisation) : 88 000 €

Chemin d’accès à la station du Chaud Côté : 35 000 €

TOTAL : 682 000 €

Concernant le budget eau

La reconversion de la station Chaud Côté et divers : 480 000 €

Concernant le budget Assainissement

Assainissement route des Forges et divers : 72 000 €


Les travaux de voirie réalisés en 2017

Travaux de voirie et d’assainissement Route des Forges.

Ces travaux de voirie route des Forges ont été engagés par la commune en concertation avec le Conseil Départemental.

Pour la commune, l’entreprise TRB de St Nabord a réalisé, cet automne, pour un montant de 55 000 € TTC, les travaux de réparation des trottoirs le long de cette rue de 1100 m. Les bordures trop dégradées ont été remplacées et les 50 regards d’assainissement renforcés. Pour ces travaux, le Département a versé une subvention de 7 150 €.

Ensuite, le Conseil Départemental des Vosges est intervenu pour retirer l’ancienne couche de roulement en enrobés sur 6 cm d’épaisseur et mettre en œuvre un nouveau tapis sur toute la surface de la chaussée, soit environ 1500 tonnes pour un montant de 140 000 € TTC.

A noter que la coopération des riverains avec la commune et les entreprises a rendu plus facile la réalisation de ce chantier.

Si les travaux se sont limités à des réparations, c’est pour se donner le temps d’une réflexion sur la requalification de la rue afin d’en améliorer sa perception et son usage. Le coût de ces travaux sera important. Ils ne peuvent être envisagés que sur le long terme.

Route des Forges


Programme d’entretien de voirie.

Cet été, la commune a fait réaliser par l’entreprise COLAS le renouvellement de la couche de surface sur cinq rues de la commune et ce, pour un montant de 30 000 € TTC.

C’est environ 5400 m² d’enduit gravillonné monocouche qui ont été mis en œuvre. Cet enduit de surface est indispensable pour fermer les fissures et ainsi protéger la structure de chaussée contre les infiltrations des eaux de ruissellement qui les dégradent.

la couche de surface


A présent, après les travaux de reconstruction de la toiture, les opérations de modernisation se concentrent sur la transformation de la station pour augmenter le volume de la fosse de traitement au calcaire terrestre et installer à l’extérieur les silos de stockage. Ensuite, afin de sécuriser la production d’eau, seront installés les nouveaux équipements de traitement, de surveillance en continu et de contrôle à distance du bon fonctionnement de la nouvelle station, 24 h /24.

Les travaux de reconversion de la station d’eau de Chaud Côté rue du Général de Gaulle

Les travaux de reconversion de la station de traitement de Chaud Côté, située au point haut de la rue du Général de Gaulle, devraient se terminer pour la fin janvier 2018. Elle traite environ 170 000 m3 d’eau annuellement pour couvrir les besoins de Chantraine et 15 000 m3 pour Epinal.

Le coût global de l’opération de reconversion est de 500 000 € HT, y compris les études et les frais de maitrise d’œuvre. Ces travaux sont subventionnés par l’agence de Bassin et le Conseil Départemental des Vosges à hauteur de 207 000 €.

Le groupement d’entreprise RAY d’Epinal et COLAS réalise les travaux de voirie d’accès et le remplacement des canalisations d’eau potable vétustes pour un montant 80 000 € HT.

Concernant les travaux de modernisation de la filière de traitement de la station nécessaires à l’adoucissement de l’eau des sources trop agressive, c’est l’entreprise Néréo (ex. GAZ et EAUX Construction) qui a été retenue pour un montant de travaux de 370 000 € HT.

Dans un premier temps, préalablement aux recalibrage et renforcement du chemin d’accès à cette station, deux nouvelles canalisations d’eau ont été posées sous la chaussée. L’entrée du chemin a été élargie pour permettre aux semi-remorques de manœuvrer en sécurité à l’occasion des approvisionnements en calcaire et en gaz de la station de neutralisation.

A présent, après les travaux de reconstruction de la toiture, les opérations de modernisation se concentrent sur la transformation de la station pour augmenter le volume de la fosse de traitement au calcaire terrestre et installer à l’extérieur les silos de stockage. Ensuite, afin de sécuriser la production d’eau, seront installés les nouveaux équipements de traitement, de surveillance en continu et de contrôle à distance du bon fonctionnement de la nouvelle station, 24 h /24.


La modernisation de l’éclairage public

En 2017, la commune a profité de l’opération programmée de remplacement des ampoules sodium fortement consommatrices d’énergie pour poursuivre sa politique d’économie de consommation d’électricité.

A cette fin, 108 nouvelles ampoules LED de très faible consommation ont été installées dans les luminaires en place.

A la fin de cette année 2017, sur les 589 points lumineux, ce sont 230 luminaires qui sont équipés en LED.

Les principaux travaux de bâtiments réalisés en 2017

L’aménagement d’un espace vie dans l’atelier technique.

En complément des travaux de construction du nouvel atelier du service technique au Parc de l’Arsenal, la commune a ménagé à l’intérieur du bâtiment un espace vie comprenant des vestiaires, des sanitaires et une salle de réunion pour les besoins du personnel du service technique communal.

Jusqu’à présent, les huit agents de ce service, dont une femme, n’avaient pas à leur disposition un local sanitaire ni de vestiaires adaptés à leurs conditions de travail. C’est le personnel technique qui a eu à cœur de terminer l’aménagement de ces locaux ainsi que les espaces extérieurs.

Cet espace sanitaire apporte le confort attendu par les agents qui ont quitté les installations obsolètes installées dans les anciens garages de l’Impasse Payonne à côté de la mairie.

Nouvel atelier


La mise en accessibilité des sanitaires de l’école Robert DESNOS.

Ces travaux s’inscrivent dans le programme de l’agenda d’accessibilité programmé (l’Adap) portant sur les 5 bâtiments communaux ouverts aux publics, mis au point en concertation avec la Préfecture pour une réalisation sur cinq années.

Le coût total des travaux à réaliser, sur l’ensemble des cinq bâtiments communaux, est évalué à 250 000 €. Ceux-ci sont, pour partie, subventionnés par l’Etat au titre du fonds de soutien à l’investissement public local et par le Conseil Départemental.

L’opération concernant l’école élémentaire qui accueille 180 élèves, porte essentiellement sur la mise aux normes des sanitaires garçons et filles, dont deux accessibles aux handicapés, situés dans un bâtiment annexe à l’école. Le montant des travaux est de 91 000 € TTC.

Après la démolition totale des aménagements intérieurs, ce sont dix entreprises qui sont intervenues pour requalifier le bâtiment et c’est le carreleur de Chantraine « COLINO » qui a terminé ce chantier pour la pose des carrelages au sol et la faïence sur les murs.

La programmation de ces travaux en période de vacances scolaires a été confrontée aux multiples demandes des autres communes auprès des entreprises.

Néanmoins, l’essentiel des travaux a été terminé pour la rentrée. On peut remercier les entreprises qui ont toutes su s’entendre pour coordonner leurs interventions à chacune des phases du chantier, d’autant plus que toutes devaient intervenir sur un site relativement confiné. C’est avec satisfaction que le nouvel espace sanitaire a bien été mis à la disposition des élèves pour la rentrée scolaire

Les investissements envisagés en 2018

La Commission « Travaux » a engagé, à plusieurs occasions, une réflexion prospective sur les principaux investissements à programmer dans les années à venir. Pour l’essentiel, ils se limitent prioritairement à la conservation et à la mise aux normes du patrimoine communal :

Concernant le budget communal

l’entretien de la voirie sans investissement de requalification globale,  l’amélioration des trottoirs,  l’accessibilité des bâtiments recevant du public sur la période 2017/ 2022,
l’amélioration thermique des bâtiments du patrimoine communal,

Concernant le budget eau

la poursuite et la fin des travaux de reconversion de la station de « Chaud Côté », le remplacement des conduites anciennes et prioritairement celle de la rue du Général de Gaulle, la poursuite du remplacement des branchements plomb,

Concernant le budget assainissement

Pour votre information, le 1er janvier 2019, la compétence assainissement de la commune sera transférée à la Communauté d’Agglomération d’Epinal.

L’entretien de la voirie et des trottoirs

En 2018, concernant la voirie, les travaux seront limités à la réalisation de travaux de surface sur les chaussées, comme les enduits ou enrobés.

L’accessibilité des bâtiments recevant du public « ERP »

La mise en accessibilité des bâtiments engagée sur la commune se poursuivra en 2018 conformément à son « Agenda d’Accessibilité Programmée » dit Ad’AP approuvé par le Conseil Municipal le 23 Août 2016


Ces travaux d’accessibilité peuvent, pour partie, être subventionnés par le Département, la DETR, (ETAT) et autres organismes comme le Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la fonction Publique (F.I.P.H.P).

Après les travaux réalisés en 2017 sur le bâtiment sanitaire de l’école Robert DESNOS, la Commission « Travaux » a proposé de programmer la mise en conformité de l’espace accueil de la Mairie. Le montant des travaux est estimé à 85 000 € TTC, dont 58 000 € pour l’accessibilité. Son inscription sera proposée au prochain budget 2018. L’opération comprend, en conformité avec les règles d’accessibilité :

  • la requalification du hall d’entrée avec création d’un sas, en partie sous une véranda en saillie sous le porche en bois,
  • la redistribution de l’espace accueil et du secrétariat,
  • l’aménagement de l’espace sanitaire avec des toilettes aux normes d’accessibilité,
  • la reprise des sols,
  • le remplacement des huisseries en y intégrant des portes vitrées,
  • les peintures et la mise aux normes électriques.

Sous le porche, à l’entrée de la mairie, la construction d’une petite véranda permettra la création d’un sas équipé d’une porte automatique coulissante.


Le service public d’eau potable

Le Diagnostic du réseau d’eau potable de CHANTRAINE

La commune a réalisé en 2017 un diagnostic complet sur l’ensemble des équipements de son réseau d’eau potable, à savoir : les captages, les réservoirs de stockage, la station de traitement, les canalisations de distribution de l’eau potable et le réseau de protection incendie.

Cette étude, présentant une vision globale et actualisée de son service d’eau potable, doit permettre à la commune de Chantraine de disposer d’un outil de programmation et d’aide à la décision.

Avec cette étude, la commune peut prioriser et programmer sur le long terme ses dépenses d’investissement, avec comme objectif de sécuriser la fourniture de l’eau aux habitants.

L’étude a été réalisée en 3 phases :

  • La première a consisté à faire un état des lieux précis.
  • La deuxième a porté sur l’analyse du réseau et des équipements en repérant les insuffisances et dysfonctionnements.
  • La troisième phase présente les actions à réaliser et propose une programmation des travaux sur le long terme, de l’ordre de 25 années, à savoir : . amélioration de la qualité de l’eau,

. sécurisation de l’approvisionnement et de la distribution de l’eau potable,

. amélioration du rendement du réseau pour réduire les fuites et ainsi les coûts de production,

. programmation du remplacement des conduites vétustes.

La volonté de la municipalité est de réaliser ce programme sans augmentation de la facture globale eau et assainissement. Le pari est difficile car le coût des travaux est important (plus de 2 000 000 € pour les 25 prochaines années). C’est de la responsabilité des élus de ne pas se fermer les yeux et de s’organiser pour ne pas laisser aux successeurs une charge d’investissement qui serait trop lourde à porter.

Le remplacement de la conduite d’eau de la rue du Général de Gaulle.

Après la réalisation en 2017 des travaux de reconversion de la station de traitement de Chaud Côté, le diagnostic, approuvé par le Conseil municipal du 11 juillet 2017, a fixé comme priorité le remplacement de la conduite d’eau de la rue du Général de Gaulle sur une longueur de 2 200 m.

Les 260 riverains de cette rue ont pu constater que les interventions de notre délégataire « SUEZ, ex Lyonnaise des Eaux », sont de plus en plus fréquentes et ce, pour réparer successivement les fuites de cette canalisation, la plus ancienne de la commune.

Chaque jour, c’est en moyenne 35 m3 d’eau qui repartent dans le sol en raison des fuites de cette canalisation, soit 13 000 m3 par année.

Outre l’aspect écologique, cette eau perdue représente un coût pour la commune répercuté sur le prix de l’eau facturé à l’usager. Des dépenses sont engagées pour la production de cette eau perdue : il faut, en effet, la pomper dans les sources, la refouler vers la station de traitement et la transporter dans le réseau. Doivent être pris en compte également les frais de réparation des multiples casses et fuites de cette canalisation ainsi que les nuisances que doivent supporter les riverains à l’occasion de chaque coupure d’eau sur toute cette rue.

Les études concernant le remplacement de cette conduite sont engagées en concertation avec l’Agence de Bassin et le Conseil Départemental pour l’instruction de nos demandes de subvention.

Le coût des travaux, avec les études et la maitrise d’œuvre, est estimé à 530 000 € et financé à hauteur de 220 000 par les subventions attendues.

A noter que le Conseil Départemental, considérant que les travaux sur l’eau et l’assainissement sont prioritaires, a décidé de bonifier son taux de subvention et de le porter de 11 à 21 % pour Chantraine. Le taux de l’Agence de l’Eau devrait être de 21 % si les travaux sont programmés par la commune avant la fin 2018.

L’objectif pour la commune, si les subventions attendues sont accordées, est d’engager les travaux vers la fin 2018 ou début 2019.

Une grosse fuite d’eau rue du Général de Gaulle

Le dimanche 5 novembre, la Lyonnaise des Eaux est intervenue à la demande de la commune pour réparer la fuite sur la canalisation de Ø 125 mm implantée sous la chaussée de la rue du Général de Gaulle.

Le temps de s’organiser et de vérifier l’ensemble des réseaux souterrains, la Lyonnaise a fait intervenir à 13 Heures, une heure après l’alerte, son terrassier, l’entreprise Bougel, pour ouvrir la fouille et dégager le tuyau fuyard. A 14 heures, les ouvriers de la Lyonnaise des Eaux sont intervenus pour procéder au remplacement de l’élément de canalisation. La promptitude des différents intervenants a permis aux 260 logements riverains de la rue d’être à nouveau alimentés en eau à 16 H 00. Ainsi la continuité du service public de l’eau potable a bien été assurée.

Fuite 5 novembre

fuite 19 novembre


Le service public d’assainissement collectif

Le renouvellement du contrat d’affermage

Notre commune a confié l’exploitation de son service public d’assainissement collectif à SUEZ, ex Lyonnaise des Eaux, dans le cadre d’un contrat d’affermage qui arrive à terme le 31 décembre 2017.

Afin d’assurer la continuité du service, la commune a engagé une réflexion sur le mode de gestion le plus approprié pour assurer la continuité de ce service et ceci jusqu’à la date du transfert de la compétence d’assainissement à la CAE, si celui-ci est bien confirmé par l’assemblée de la communauté d’agglomération.

Après une étude comparative et objective des différents modes de gestion, à savoir :

  • une gestion directe avec du personnel communal,
  • une gestion en régie mais avec un ou plusieurs contrats de prestations de services,
  • une gestion déléguée,

le Conseil Municipal a adopté, le 7 février 2017, le principe de retour en régie à autonomie financière et avec prestataire de service.

Aussi, pour la réalisation des travaux d’entretien et de surveillance du réseau de 21 km et la gestion des 1200 abonnés, la commune a lancé une consultation d’entreprises.

Ce nouveau mode de gestion assuré par la régie mise en place pour le 1 er janvier 2018 permet à la commune de réaliser des économies de fonctionnement et ainsi d’avoir plus de marge pour engager des dépenses d’investissement.

Cette régie municipale prendra fin le 1er janvier 2019, date à laquelle le service communal d’assainissement devrait être transféré à la Communauté d’Agglomération d’Epinal qui devra en assurer le fonctionnement et les dépenses d’investissement sur le réseau.


LE PARC DE L’ARSENAL

Parc arsenal

Une vue aérienne prise avant les travaux de viabilisation des parcelles et de démolition des bâtiments militaires

L’état d’avancement de l’opération

A ce jour, 11 parcelles ont été vendues dont une de 5700 m² à Vosgelis pour la construction de 24 logements adaptés aux séniors.

Quatre autres parcelles sont réservées sur la deuxième tranche « Impasse de la Poudrière », pour lesquelles la viabilisation sera réalisée début 2018.

Egalement, la société NEOBILIS envisage de réserver des parcelles pour la construction de pavillons destinés aux primo-accédants.

La volonté de la commune est de poursuivre la démarche EcoQuartier labellisée officiellement par le ministre du logement et de l’habitat durable.

Pour toute information ou pour l’acquisition d’une parcelle, vous pouvez vous rapprocher de la Mairie (tél. : 03 29 69 19 19) ou de la SEBL (tél. : 03 87 39 78 00)

La construction des logements adaptés aux seniors

Les travaux de construction de cet immeuble de 24 logements au Parc de l’Arsenal est engagé par Vosgelis avec, comme objectif, une remise des clés avant la fin de l’année 2018.

Ce projet comprend des appartements T3 avec 2 chambres et des T2 avec 1 seule chambre.

Un balcon et un cellier sont prévus dans chaque appartement avec, en plus, un local de rangement sur le palier.

Pour le stationnement, un parking souterrain permettra de mettre à disposition de chaque logement un emplacement de parking.

la perspective