Retour sur les travaux de l’année 2019 et lumière sur les projets

Le contexte budgétaire

Pour l’année 2019, comme pour les années antérieures et certainement pour les prochaines années, les dépenses d’investissement et de fonctionnement de la commune, afin d’éviter d’entrer dans un processus d’endettement, s’inscrivent dans une démarche de gestion rigoureuse des deniers publics.

Aussi, les efforts budgétaires sont concentrés sur les actions obligatoires que la commune doit assurer pour garantir la conservation de son patrimoine et répondre au mieux aux services attendus par les Chantrainois.

En 2019, les investissements les plus importants réalisés par la commune ont concerné :

  • pour les travaux de sécurisation et valorisation des équipements publics et du patrimoine :

• Les travaux de remplacement des 2200 m de la conduite d’eau potable de la rue du Général de Gaulle. Ils sécurisent l’alimentation en eau des Chantrainois.

• L’installation de 150 luminaires à LED sur le réseau d’éclairage public. Elle s’inscrit dans une démarche d’économie et de protection de notre environnement.

• La réfection du marquage en peinture de la signalisation horizontale de toutes les voies de circulation. Elle sécurise le déplacement des piétons.

• Les travaux obligatoires de mise en accessibilité, conformément à la réglementation, de l’école maternelle et de son aire de jeux extérieure.

  • pour les travaux de conservation de notre patrimoine :

• La remise en état de trottoirs, rue du Général de Gaulle, en accompagnement des travaux de pose de la nouvelle conduite d’eau.

• Le renouvellement de la peinture des murs intérieurs à la Maison Grandemange.

• La poursuite du programme de mise en valeur de l ’Étang de Chantraine avec, notamment, la pose de pavés autour du chalet et d’une clôture.

En 2020, selon les choix qui seront arrêtés à l’occasion du vote du budget de 2020, la commune aura :

• A assurer les travaux d’entretien de son patrimoine bâti et à poursuivre l’engagement de la commune sur le programme de mise en accessibilité de ses bâtiments communaux recevant du public.

• A réaliser les travaux d’entretien de la voirie et notamment les trottoirs.

• A mettre aux normes l’accessibilité des arrêts de bus.

• A se déterminer sur l’achèvement du programme d’équipement des luminaires du réseau d’éclairage public avec des lampes LED économes en consommation d’énergie.

• A décider de la suite à réserver à la réflexion engagée sur la réalisation d’aires Multi sports pour la jeunesse.

Les principales dépenses d’investissement engagées en 2019

Concernant le budget communal : crédits votés

Frais d’études de projets : 2 500 €

Achat de terrains : 19 400 €

Ateliers municipaux : 10 000 €

Bois et forêt : 35 000 €

Matériels administratifs et techniques : 15 000 €

Equipement Maison Grandemange : 35 000 €

Aménagement des bâtiments communaux : 28 000 €

Réfection de voirie et équipements : 50 000 €

Aménagement du Parc de l’Arsenal : 180 000 €

Eclairage public : 55 000 €

Modernisation des installations de chauffage : 8 000 €

Aménagement du cimetière : 15 000 €

Aménagement des espaces publics 73 600 €

Accueil Mairie (fin d’opération) : 7 500 €

Equipements sportifs (provision) : 90 000€

TOTAL : 624.000 €

Concernant le budget eau et assainissement :

Conduite d’eau rue du Général De Gaulle : 680 000 €

Travaux transférés à la C.A.E. : 14 000 €


LES TRAVAUX RÉALISÉS EN 2019

Le remplacement de la conduite d’eau de la rue du Général de Gaulle.

Le diagnostic du réseau d’eau potable, approuvé par le Conseil municipal le 11 juillet 2017, avait fixé comme prioritaire, avec la mise aux normes de la station de traitement, le remplacement de la conduite d’eau de la rue du Général de Gaulle sur une longueur de 2 200 m.

Suite aux études et à la mise en service de la nouvelle station de traitement de Chantraine en 2018, le marché de travaux pour le remplacement de la conduite d’eau a été attribué, à la fin de l’année 2018, au groupement RAY /HOUILLON, pour un montant de 656 811 € HT.

Dans le cadre de la préparation de ce chantier et afin de réduire la durée des perturbations impactant les riverains et les usagers de la route de Bains, il a été convenu avec l’entreprise d’engager les travaux simultanément sur deux sections, en commençant à chacune des extrémités.

Préalablement à l’engagement des travaux, tous les riverains de cette rue ont été invités à participer à une réunion d’information, le 7 mars 2019, afin qu’ils puissent obtenir toutes les informations utiles concernant l’organisation du chantier.

PUBLIC

Après une phase de préparation, les travaux ont débuté en avril 2019. La réalisation de ce chantier a été significativement facilitée par la bonne organisation des entreprises mais aussi grâce à la collaboration de tous les riverains. Il convient aussi de féliciter les ouvriers des entreprises HOUILLON et RAY qui n’ont pas cessé de travailler malgré la canicule de cet été, bien difficile à supporter.

Cependant, pour des raisons de planning de l’entreprise, le chantier a été suspendu entre le 22 juillet et le 7 octobre 2019. Les travaux ont pris fin le 6 novembre 2019, aussi, le délai contractuel du marché n’a pas été dépassé.

Ce sont 192 maisons, le long de la rue, qui ont été raccordées à la nouvelle conduite de 2200 m de longueur et de 150 mm de diamètre. Également, il a été retiré, pour 42 habitations, les anciennes canalisations de raccordement encore en plomb.

EAU

Le montant du marché initial n’a pas été dépassé. Le coût des travaux, avec les études et la maîtrise d’œuvre, est de 670 000 € HT soit 305 € HT le mètre de canalisation.

La dépense a été financée sur le budget annexe 2019 de l’eau, sans augmentation du prix global eau et assainissement. Des subventions ont été attribuées par le Conseil Départemental à hauteur de 111 000 € et par l’Agence de Bassin pour 118 000 €. Le renouvellement de la couche de roulement sur la chaussée est inscrit dans les priorités du Conseil Départemental pour 2021. L’estimation de ces travaux de chaussée est de l’ordre de 180 000 €.

Suite au replacement de la conduite, le rendement du réseau d’eau a été nettement amélioré. A présent, il est de l’ordre de 87 %. C’est-à-dire que, sur les 160 000 m3 d’eau prélevés dans nos sources du Bouffrot, 20 000 m3 sont encore perdus en raison de fuites. Ces pertes représentaient antérieurement environ 40 000 m3. Cette amélioration significative du rendement entraîne une baisse des dépenses d’exploitation pour pomper, traiter l’eau et la distribuer à l’habitant. Cette économie facilitera, dans l’avenir, la programmation sur le budget de la C.A.E de nouveaux investissements.

L’augmentation du diamètre de la conduite a également augmenté le débit d’eau des bornes de la défense incendie le long de cette rue.

Ce chantier aura été une bonne expérience de suivi d’une grosse opération pour Monsieur Cédric JACQUOT, notre jeune responsable des travaux de la commune. A cette occasion, il a démontré que le choix du conseil municipal de promouvoir, en interne, cet agent de travaux du service «voirie» et «espaces verts», était justifié.

Ce dernier grand chantier sera le dernier commandé par la commune sur le réseau d’eau. Comme vous le savez certainement, à partir du 1er janvier 2020, c’est la Communauté d’Agglomération d’Epinal (CAE) qui reprend toutes les compétences sur le service de l’eau potable en investissement et en exploitation.

A présent, c’est la C.A.E qui sera l’interlocuteur des chantrainois abonnés au service public de l’eau potable. Néanmoins, et afin de s’assurer un service de l’eau de qualité sur la commune, les élus de Chantraine resteront attentifs afin que le programme des investissements arrêté par le Conseil Municipal en 2017 et estimé à 1 200 000 € sur la période 2020/2030 soit progressivement engagé par la C.A.E.


L’installation de lampes Led sur le réseau d’éclairage public de CHANTRAINE.

A la fin de l’année 2018, sur les 598 luminaires du réseau d’éclairage public de Chantraine, 292 sont déjà équipés avec des lampes Led, économes en consommation d’énergie. Subsistent 306 luminaires ne sont pas encore équipés en Led.

Afin de profiter des aides financières sur les économies d’énergie, il a été commandé en 2019, à l’entreprise CITEOS de Chantraine, l’installation de 150 lampes Led supplémentaires pour un montant de 55 000 €.

A la fin 2019, il reste encore à équiper 156 luminaires avec des lampes Led. Ces travaux sont subventionnés à hauteur de 40 % par l’Etat au titre des Dotations de l’Etat des Territoires Ruraux (DETR) et de 16 % par le Conseil Départemental.

L’étude économique sur les 306 derniers luminaires non équipés fin 2018 montre que leur équipement en Led doit faire passer la consommation de 97 982 KWH à 40 559 KWH, soit une baisse de 58,61 %. Le suivi des consommations sur les luminaires déjà équipés précédemment confirme bien l’importance de cette baisse annoncée avec les lampes Led.

Les économies d’électricité réalisées depuis 2013 :

La politique d’économie d’énergie engagée par la commune depuis 2013 sur le réseau d’éclairage, (installation de lampes à Led et coupure de l’éclairage après minuit), a permis de faire chuter la consommation d’électricité de 300 000 kwh En 2013, la consommation était de 370 000 KWh. En 2020, elle sera de 70 000 KWh soit 5 fois moins. Sans cette politique d’économie engagée depuis 2013, la facture pour l’éclairage public serait aujourd’hui de 59 000 € / an. En 2019, elle est de 20 000 € et elle sera de l’ordre de 11 000 € en 2020 si tous les derniers luminaires sont équipés en lampes Led.

Après 2020, chaque année ce sera une économie budgétaire par rapport à 2013 de l’ordre de 48 000 €.

Le haut niveau de subvention pour ces travaux d’éclairage public est lié au fait que la démarche d’économie d’énergie est un enjeu de la Communauté d’Agglomération d’Epinal, celle-ci ayant été classée par le ministère de l’environnement TEPCV (Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte). Cette démarche fixe, comme objectif ambitieux, une baisse de la consommation en énergie sur le territoire de 50 % à l’horizon 2050 avec une production d’origine 100 % renouvelable. La pose de Led sur le réseau d’éclairage public de la commune couplée à la coupure de l’éclairage la nuit, avec une baisse de la consommation électrique de 80 %, participe à cette démarche environnementale ambitieuse du territoire de la C.A.E.

En plus des diverses subventions attribuées, les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) valorisés à Chantraine, en rapport aux investissements réalisés en 2017 sur les économies d’énergie, ont conduit, en 2019, au versement à la commune de Chantraine de la somme de 6 138 €.

Evolution des consommations d’électricité pour l’éclairage :

evolution

La consommation d’électricité de 369 000 kwh en 2013 chutera à 70 000 kwh en 2020.

Le renouvellement de la signalisation horizontale des rues de Chantraine

Afin de sécuriser la circulation de tous les usagers sur les voies publiques et notamment celle des piétons, il est important d’assurer un bon niveau de qualité de la signalisation horizontale.

A cette fin, le renouvellement de la peinture de cette signalisation a été commandé, cet été, à l’entreprise Proximark de Laxou pour un montant de 16 000 €. La prestation comprenant :

• 270 m² de passages piétons,

• 180 m² de bandes stop et de cédez le passage,

• 1200 m de bande axiale,

• 200 m² de marquage d’Ilots des carrefours.

PASSAGE

La mise aux normes de l’aire de jeux de l’école maternelle

Suite à la visite d’inspection des cinq aires de jeux implantées sur la commune, il s’est avéré nécessaire d’engager des petits travaux d’entretien et de remise aux normes dans le cadre d’un programme pluriannuel de travaux :

Aire de jeux de la maternelle réalisation 2019 : 15 000 € TTC

Aire de jeux de la rue des Roses de Noël 30 000 € TTC

Et pour le total des 3 autres aires de jeux 15 000 € TTC

TOTAL TTC 60 000 € TTC

Compte tenu de l’exigence de sécurité que nous devons avoir sur ces équipements, la programmation de ces travaux a été considérée comme prioritaire par la commission « Travaux ».

JEU MATERNELLE

A été retenu au budget 2019 la réalisation de la mise aux normes de l’aire de jeux de l’école maternelle pour un montant de 15 000 € TTC.

La mise en accessibilité des bâtiments communaux

Sur la base de son Agenda d’Accessibilité Programmée dit « Ad’AP », établi par le Conseil Municipal, estimé à 215 000 € et validé par la Préfecture, la commune a engagé, en 2017, la réalisation des travaux de mise en accessibilité de tous les bâtiments communaux. Ils devront être terminés pour 2022.

Ont déjà été réalisés :

• 2017 : les sanitaires de l’école Robert Desnos 77 000 €

• 2018 : l’espace accueil de la mairie 58 000 €

• 2019 : l’école maternelle 15 000 €

Total réalisé 150 000 €

Il reste à réaliser :

• 2020 : Maison Grandemange 41 000 €

• 2021 : Maison des Brosses 18 000 €

• 2022 : Travaux annexe mairie 6 000 €

TOTAL Reste à réaliser TTC 65 000 €

Ces travaux d’accessibilité sont, pour partie, subventionnés par le Département, la DETR (ETAT), le fonds 2017 de soutien à l’investissement public local porté par l’état.

En 2019, il a été réalisé les travaux d’accessibilité de l’école maternelle pour un montant de 15 000 €.

La rénovation de sol et peintures des murs de la Maison Grandemange

Les trois salles de la Maison Grandemange sont mises à la disposition des écoles et des associations de Chantraine. Elles accueillent également les activités et manifestations organisées par la commune. Elles sont aussi louées pour des demandes diverses et notamment pour accueillir des mariages, concerts, théâtres, réunions d’entreprises et autres animations.

Avec le temps et compte tenu de la forte fréquentation de ces salles, des travaux d’entretien s’imposent régulièrement. En 2018, il a été réalisé le remplacement du revêtement du sol de la grande salle Serpolier pour un montant de 30 000 €.

En 2019, les murs de la salle François Serpolier et en 2020, ceux dela salle Micheline Leclerc ont été repeints pour un montant de 15 000 € et les équipements d’éclairage ont été remplacés par des luminaires Led pour pour un montant de 14 500 €.

La poursuite des travaux de valorisation du site de l’étang de Chantraine

La création d’allées piétonnes, le renforcement de la berge du ruisseau par des boudins végétaux, la mise en place de pavés autour du chalet et le remplacement de la clôture le long de la route des Forges par les services techniques de la commune permettront prochainement la libre circulation piétonne à l’intérieur de ce site magnifique.

Ainsi, le coût de 22 000 € destiné à la sécurisation et à l’embellissement de ce site permettra à nos jeunes bambins accompagnés de leurs parents et aux promeneurs de tous âges d'en bénéficier.

La suite du programme d’aménagement consiste, désormais, à réaliser un sentier de promenade en boucle autour de l’étang.

CONCERNANT LES TRANSFERTS DES SERVICES DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Le 1er janvier 2019, la compétence assainissement de la commune, comme celle de toutes les 78 communes de l’agglomération, a été transférée à la Communauté d’Agglomération d’Epinal (C.A.E).

Celle du service public de l’eau potable a été transférée le 1er janvier 2020.

Ces deux transferts de compétence à la C.A.E se feront sans augmentation du prix de l’eau et de l’assainissement. Compte tenu de l’harmonisation des prix (un prix unique) sur l’ensemble des communes de la CAE, les prix facturés pour ces deux services aux abonnés de Chantraine devraient progressivement baisser sur la période de lissage qui sera de 15 années. Par ailleurs, les Chantrainois ne recevront toujours qu’une seule facture pour l’eau et l’assainissement. Cette nouvelle organisation ne devrait donc pas avoir une incidence significative pour les usagers.

A présent, c’est la C.A.E. qui est l’interlocutrice des Chantrainois abonnés aux Services Publics de l’Eau et de l’Assainissement.

Néanmoins, et afin de s’assurer une proximité de terrain, la C.A.E. gérera ces deux services en relation avec les représentants élus et agents techniques de Chantraine.

Concernant les installations non raccordées à l’assainissement collectif, la C.A.E. a délégué cette compétence au Syndicat Départemental d’Assainissement Non Collectif (SDANC), que ce soit pour les installations nouvelles ou les contrôles réglementaires chez les particuliers.

En cas de besoin, pour le service d’eau potable et pour le service d’assainissement collectif de la C.A.E., le numéro d’appel d’urgence est :

Service Assainissement : 03 56 32 10 13Service Eau

-Urgence 09 77 40 11 25 (c’est celui qui figure en haut de vos factures).

-Service client 09 77 40 84 08

Concernant les installations d’assainissement non collectif (ANC) le numéro est celui du SDANC : 03-29-35-57-93 ou par Email : sdanc@wanadoo.fr

Bien entendu, la Mairie de Chantraine et ses élus seront, en cas de besoin, à votre écoute pour vous accompagner, si nécessaire, auprès des services de la C.A.E..

LE HAUT DÉBIT A CHANTRAINE

FIBRE

L’accès à des services et usages internet à Très Haut Débit (THD) est une attente forte de bon nombre d’administrés et d’entreprises.

La Communauté d’Agglomération d’Epinal (CAE) exerce la compétence Très Haut Débit (THB) depuis le 1er janvier 2013 et, à ce titre, gère la concession Haut Débit signée en 2009 avec NUMERICABLE.

Depuis plusieurs années, afin d’obtenir la couverture THD de la totalité du territoire de Chantraine, la commune interroge les collectivités concernées par ce dossier à savoir, la CAE, la Région Grand Est et le Conseil Départemental des Vosges.

Afin d’évaluer l’attente des Chantrainois sur ce dossier, la commune a réalisé, en 2019, une enquête ouverte sur le site de la commune. L’analyse des résultats semble indiquer que seulement 25 % des logements sont couverts avec un débit supérieur à 30 Mbits/s (Seuil national pour qualifier une liaison THD).

La Région Grand Est a pris l’engagement de déployer le THD via la fibre optique à l’abonné (FttH) sur l’ensemble des communes délaissées par les initiatives des opérateurs privés, ainsi que sur les territoires d’ores-et-déjà équipés d’un réseau public qui souhaiteraient le faire évoluer.

Les communes de Chantraine, Dogneville, Epinal et Golbey sont actuellement équipées d’un réseau câblé public THD appartenant à la Communauté d’Agglomération d’Epinal (CAE) et dont l’exploitation a été confiée à SFR (Numéricâble) mais qui ne couvre que partiellement notre commune.

Aussi, une réflexion est menée avec la CAE sur le développement du réseau THB sur notre commune. Le 25 juillet 2019, Monsieur Heinrich, Président de la CAE, conscient de l’attente des Chantrainois, a répondu qu’il avait rencontré le président d’ALTICE (SFR /Numéricâble) pour échanger sur le devenir du réseau intercommunal opéré par SFR et sur la réalisation d’une complétude THD sur la commune de Chantraine.

Pour information, SFR aurait annoncé, l’engagement, à partir de 2020, d’actions de mutation de ses réseaux câblés THD (FttLa) vers la fibre à l’abonné (FttH). Ce qui permettrait à tous les usagers de pouvoir bénéficier de services numériques performants et identiques sur toute la commune.

Notre demande a bien été comprise et nous pouvons en espérer une prochaine bonne fin. Bien entendu, les élus de Chantraine seront attentifs quant à la réalisation de ces engagements.

L’URBANISME A CHANTRAINE / LE PLU DE CHANTRAINE.

Le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U) de Chantraine a été approuvé le 3 octobre 2011. Ce document communal fixe les règles d'occupation et d'utilisation du sol. Il a été élaboré suite à un éEtat des lieux et à partir d'un Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) arrêté par le Conseil Municipal.

Il doit répondre à des objectifs généraux de développement équilibré, de diversité des fonctions urbaines, de mixité sociale dans l'habitat et d'utilisation économe des espaces. Ce document doit également être compatible avec les objectifs et orientations fixés par le Schéma de Cohérence Territoriale des Vosges Centrales (SCOT).

Sur la base de son Projet d'Aménagement et de Développement Durable, la commune a élaboré le plan de zonage et le règlement de son PLU :

U : zone urbaine, correspondant aux parties déjà urbanisées,

AU: zone à urbaniser, correspondant aux secteurs où se développera l'urbanisation future,

A: zone agricole,

N : zone naturelle.

Par exemple, c’est en application de ce document réglementaire que le maire vérifie la conformité des demandes d’autorisations de construire ou d’implantation d’activités économiques ou autres équipements sur la commune A l’occasion d’une réunion avec la Direction Départementale des Territoires (DDT) il a été vérifié que le PLU de Chantraine est bien compatible, non seulement, avec les orientations et objectifs du SCOT mais également, avec le plan local d’habitat (PLH) du territoire de la CAE.

Néanmoins, une révision simplifiée du PLU de Chantraine, approuvée le 3 octobre 2011, devrait être engagée en 2020 pour mieux préciser et actualiser certains points de son règlement.

La construction de logements à Chantraine.

Pour ne pas perdre de population, notamment du fait du desserrement des ménages, la commune a dû s’organiser pour favoriser la construction de nouveaux logements en cohérence avec les besoins et objectifs du SCOT.

Sur la période allant de 2006 à 2019, ce sont 210 logements qui ont été construits sur la commune, soit en moyenne 15 logements par année. Cette politique de modération de construction de logements neufs sur notre commune se traduit par un niveau relativement faible de la vacance de logements à Chantraine et elle a permis d’augmenter la population de Chantraine d’environ 300 habitants.

Une enquête de terrain sur la totalité de la commune, réalisée en 2018 et actualisée en 2019, relève seulement une trentaine de logements non occupés, soit environ 2.1 % des 1650 logements à Chantraine. La vacance est beaucoup plus importante sur le territoire de la grande agglomération d’Epinal.

Cette politique de construction, même si elle a été modérée, a conduit à ne pas perdre d’habitants. La population est passée de 3000 habitants en 2005 à 3290 en 2018. Aussi, l’arrivée de jeunes couples a permis de maintenir toutes les classes dans les deux écoles de la commune.

Nous avons également répondu à la demande croissante des Seniors avec la construction de logements adaptés à leurs besoins et notamment situés à proximité des transports en commun. A Chantraine, ce sont plus de 1000 habitants environ qui ont plus de 60 ans, ce qui représente environ 500 logements.

LE PARC DE L’ARSENAL

L’état d’avancement de l’opération :

A ce jour, les travaux de viabilisation des 5.5 ha du plateau de la friche militaire de l’Arsenal sont, pour l’essentiel, terminés.

Ce sont environ 4 ha de parcelles qui ont été ouverts à la commercialisation :

o 17 parcelles, côté ouest, sont à ce jour destinées à la construction de pavillons, 13 d’entre-elles sont vendues. o Une parcelle de 1800 m², rue Varroy, a été acquise par VOSGELIS pour la construction des 18 logements habités depuis 2014. o Une parcelle de 2000 m² a intégré le patrimoine communal pour la construction de l’atelier de son service technique. o Et une de 2030 m² pour l’aménagement du boulodrome.

o A l’entrée du Parc de l’Arsenal, sur une parcelle de 6400 m², VOSGELIS a construit vingt-quatre logements, d’ores et déjà en location, et a engagé début 2020 les travaux pour vingt autres logis dont huit seront des pavillons.

La société NEOBILIS a acquis une parcelle de 5600 m², située à gauche en entrant dans le Parc de l’Arsenal depuis la rue Varroy, pour la construction de neuf pavillons et d’un immeuble de 6 logements destinés aux primo-accédants.

Le composteur installé rue Varroy

COMPOST

Le local composteur, installé en 2019 en bordure de la rue Varroy et du Parc de l’Arsenal est destiné à recevoir les déchets ménagers alimentaires de nature végétale et non les déchets de jardin. Les habitants du secteur et particulièrement ceux des immeubles collectifs peuvent profiter de cet équipement mis à disposition par le SICOVAD.

La pratique du compostage créé du lien social et ceux qui compostent deviennent beaucoup plus sensibles au gaspillage et plus attentifs à ce qu’ils mangent.

La coulée verte de l’Arsenal

Depuis l’abandon du site militaire de l’Arsenal, le chemin de ronde et de l’espace boisé en contrebas du plateau en cours d’urbanisation, était totalement infranchissable. C’est pourquoi, la commune a réalisé d’importants travaux de débroussaillage afin de mettre en valeur ce lieu qui ne manque pas d’intérêts paysagers et écologiques. Au fond de ce petit vallon, où coule le ruisseau de La Camerelle, un sentier piétonnier a été aménagé. Il relie la route des Forges, depuis le magasin ALDI, à la rue Varroy. Il est notamment fréquenté par les habitants qui se rendent dans les deux grandes surfaces commerciales du secteur.

A présent, nous découvrons cet espace naturel avec un nouveau regard. Il nous invite à nous projeter pour le valoriser et lui affecter des usages utiles à la population : sentier de promenade avec bancs, installation de petits équipements de loisir et de détente, mise en place de ruches, plantation de vergers, etc. La réflexion est engagée et chacun de vous peut proposer des idées.

Le débroussaillage a été réalisé en grande partie par le personnel communal. C’est une entreprise spécialisée qui a terminé le chantier par des travaux de dessouchage et de broyage.

Une nouvelle réflexion sur les objectifs de l’Arsenal

Le devenir des deux dernières grandes parcelles, côté est, à droite en allant vers ALDI, soit 5060 m² et 9382 m², font l’objet d’une réflexion quant à leur destination.

Si à l’origine, le programme de construction était de l’ordre de 240 logements sur le Parc de l’Arsenal, il a été ramené par la suite entre 100 et 110 logements. A présent, ce programme est en cohérence avec les orientations du SCOT révisé et avec les objectifs de construction de logements fixés dans le PLH de la CAE.

La volonté de la commune, sur ce site, est de poursuivre la démarche EcoQuartier labellisée officiellement par le Ministre du logement et de l’habitat durable.

A l’occasion du dernier Comité de Pilotage et lors du débat sur la note de conjoncture présentée au conseil municipal par la SEBL dans son rapport annuel du concessionnaire, il a été acté l’engagement d’une étude de composition architecturale et d’intégration paysagère sur les dernières grandes parcelles non vendues (de l’ordre 14 500 m²).

REFLEXION ARSENAL

Cette étude devra proposer l’adaptation du cahier des charges de l’Arsenal afin d’y intégrer les nouvelles orientations et notamment :

• Donner des recommandations pour la définition du programme d’habitation à réaliser sur les deux grandes dernières parcelles, situées entre le terrain de pétanque et l’immeuble Vosgelis, avec, comme point fort, la prescription d’une cohérence avec son ouverture paysagère sur la coulée verte en contre bas du plateau de l’Arsenal et sur la ville de Chantraine.

• Aménager des espaces de détente et de convivialité.

• Intégrer la nécessité de répondre au besoin de mettre à disposition de la jeunesse des espaces pour la pratique de sports de loisir comme le foot ou le basket et autres…

• Définir les sentiers de promenade dans le périmètre de l’Arsenal.